NOUVEAUTES...

 

C’est avec l'ouvrage co-écrit avec Bruno Geneste, paru le 29 avril 2015, Les Surréalistes et la Bretagne, que Paul Sanda a pu remporter, sur manuscrit, la prestigieuse Bourse d’Avant-Garde Sarane Alexandrian 2014, octroyée par la Société des Gens de Lettres. L'auteur tient à remercier ici tous ceux qui ont participé à la réalisation de ce livre : Marc Petit, Jehan Van Langhenhoven, Les Hommes sans épaules, Marc-Louis Questin, Delphine Kermel, Rodolphe Rohart, le Conseil Général du Finistère, les habitants de l'île d'Oussant, Robert Dadillon, Nicolas Brard, Paul Quilès, Paul Villain, la Communauté de Communes du Cordais et du Causse, Jean et Maryvonne Binder, l'Association  Lucien Coutaud, les petits frères des Pauvres, le Musée Réattu d'Arles, Olivier Manaud, Marie-Francine et Cyrille Mansour, l'ami M. K., Cécile Barrandon et la Police Municipale de Quimperlé, Isabelle Moign, Maïté Colin et Rafael de Surtis.

Paul Sanda
Les surréalistes et la Bretagne
Le Domaine des Enchanteurs
avec Bruno Geneste

ISBN 9782353281473

Editinter, 2015, 20 €

Avec deux lettres inédites d'André Breton à Joyce Mansour

 

Ce livre de 168 pages est un ouvrage de création poétique, qui propose une promenade érudite et créative dans les traces du surréalisme "percuteur" de Bretagne. C'est ainsi que les auteurs, poètes, proposent aux lecteurs de vivre un parcours, une aventure, une histoire labyrinthique, de se confronter à un mode de vie, où le mythe arthurien et son voyage fantastique peut rencontrer la terre réelle, l'estran sauvage et de fameux arpenteurs de grèves. Ainsi y retrouve-t-on la trace d'André Breton, d'Yves Tanguy, d'Yves Elléouët, d'Alain Jouffroy, de Benjamin Péret, de Jacques Baron, de Lucien Coutaud, d'Alice Rahon, de Jean Markale, de Jacques Vaché... mais aussi de Jean-Pierre Guillon, d'Hervé Delabarre, de Jack Kérouac, de Max Jacob, de Tristan Corbières, de Saint-Pol-Roux, de Jean-Claude Charbonnel, de Camille Bryen, de Tristan Corbière, de Léo Ferré, de Charles Estienne, d'Angèle Vannier etc.

 

Préface de Marc Petit, postface de Jehan Van Langhenhoven, gravures de Sophie Degano.